•  

     

    Un village écoute désolé

    Le chant d'un oiseau blessé
    C'est le seul oiseau du village
    Et c'est le seul chat du village
    Qui l'a à moitié dévoré
    Et l'oiseau cesse de chanter
    Le chat cesse de ronronner
    Et de se lécher le museau
    Et le village fait à l'oiseau de merveilleuses funérailles 

     

     Un chat un oiseau ...

     

    Et le chat qui est invité
    Marche derrière le petit cercueil de paille
    Où l'oiseau mort est allongé
    Porté par une petite fille
    Qui n'arrête pas de pleurer
    Si j'avais su que cela te fasse tant de peine 
    Lui dit le chat
    Je l'aurais mangé tout entier
    Et puis je t'aurais raconté
    Que je l'avais vu s'envoler
    S'envoler jusqu'au bout du monde
    Là-bas c'est tellement loin
    Que jamais on n'en revient
    Tu aurais eu moins de chagrin
    Simplement de la tristesse et des regrets

    Il ne faut jamais faire les choses à moitié

     

    Jacques Prévert.

     

    Petite histoire de chat ...

     

         

    43 commentaires
  •  

    Extraits du livre

    « Une idée pour sourire par jour."

    De Jean VEIDLY

     

     

    Un banquier est une personne qui serait d’accord pour vous consentir un prêt à la seule condition que vous lui apportiez la preuve que vous n’en avez pas besoin.

     

    Après la tempête : un seul hêtre vous manque et tout est déboisé.

     

    La devise d’un homme d’affaires peu scrupuleux : savoir sans assez bien nager, mais aussi sans jamais trop se mouiller.

     

    Les épreuves, c’est comme les passages cloutés, il faut faire attention en les traversant.

     

     

     sourire ...

    Ce n’est pas parce que l’on n’est pas bon en tout

    que l’on est bon à rien.

    En ce qui concerne l’alcool, il y a deux versions :

    soit c’est un ami qui te veux du bien,

    mais qui te fait du mal,

    soit un ennemi qui te veut du mal,

    et qui te fait du bien.

     

    J.V.

     

     

     sourire ...

     

     

     


    37 commentaires
  •  

    Le phare

    Quand le phare projette sa lumière, il ne mesure pas l'intensité de l'orage, ni ne le juge.

    Avant de faire briller sa lumière, il ne se dit pas à lui-même : « Je dois comprendre où va ma lumière et pourquoi ? »

    Tout ce qu'il sait, c'est qu'il a été construit pour supporter l'obscurité, le vent puissant et les vagues qui se briseront sans fin sur sa structure.

     




    De plus, il n'a pas peur. Il ne sait pas quand l'orage finira, et quel sera son degré d'intensité. Il ne sait pas pour quelle raison cet orage a été créé.

    Tout ce que le phare sait ou connaît, c'est qu'il est en sécurité et qu'il doit faire briller sa lumière dans l'obscurité, afin d'aider les autres à trouver la sécurité du port.

    Il ne cherche pas à comprendre de quelle façon il est devenu une lumière, mais il sait ce qu'il est et ce qu'il doit faire.

    Il sait également que la lumière qu'il diffuse est attendue par ceux qui sont dans l'obscurité et qui la recherchent.



    L'être humain est pareil à ce phare :

    il lui suffit d'ouvrir pleinement son cœur pour que rayonne sa lumière intérieure, transformant instantanément l'obscurité alentour en une douce et intense lumière d'Amour... 

     

     

     


    39 commentaires
  •  

    [extrait]

     

    Oui, si j'étais femme, aimable et jolie, 
    Je voudrais, Julie, 
    Faire comme vous ;
    Sans peur ni pitié, sans choix ni mystère, 
    A toute la terre 
    Faire les yeux doux.

     

     samedi

    Je voudrais n'avoir de soucis au monde 
    Que ma taille ronde, 
    Mes chiffons chéris,
    Et de pied en cap être la poupée 
    La mieux équipée 
    De Rome à Paris.

     

     samedi

     

     Quand on est coquette, il faut être sage. 
    L'oiseau de passage 
    Qui vole à plein coeur
    Ne dort pas en l'air comme une hirondelle, 
    Et peut, d'un coup d'aile, 
    Briser une fleur.

    Alfred de Musset.

     

     

     - Conseils à une parisienne ...


    32 commentaires